Skip to content Skip to sidebar Passer au pied de page

Quels sont les aliments à éviter si je souffre de la goutte ?

La goutte peut être une affection très douloureuse. Marcher est douloureux, et les chaussettes et les chaussures sont inutiles. Même le poids des lotions analgésiques est trop important. La goutte attaque sans prévenir. On s'endort bien, mais on se réveille avec une douleur terrible. La goutte a tendance à frapper d'abord le gros orteil droit, qui devient rouge, gonflé et chaud. Elle peut toucher n'importe quelle articulation, surtout après l'épisode initial. Vous voulez vous débarrasser de la douleur et ne plus la ressentir. La goutte est causée par une accumulation excessive d'acide urique.

Acide urique

La consommation de trop d'aliments riches en acide urique peut en être la cause. Les dommages causés à vos reins peuvent également l'aggraver. Les cristaux d'acide se forment en circulant et s'agglutinent, se logeant ainsi dans vos articulations. Vous pouvez prendre des mesures pour prévenir les problèmes futurs liés à cette affection. L'une d'entre elles consiste à faire attention à ce que vous mangez. Les conseils suivants peuvent vous aider à y parvenir.

  • Bière : Bien que l'alcool en général doive être consommé avec modération, la bière est à éviter. L'alcool peut provoquer une déshydratation. Il peut également concentrer le sang et faire travailler davantage les reins. C'est le contexte idéal pour une poussée. La bière contient de la levure, qui peut provoquer une déshydratation. Celle-ci contient à son tour de la purine qui est un composant des protéines. Cette double peine ne doit pas être tolérée.
  • La caféine. Comme l'alcool, la caféine peut provoquer une déshydratation. Vous pouvez apprécier une tasse de thé ou de café tôt le matin, mais en boire tout au long de la journée peut provoquer une poussée. Faites également attention aux sodas contenant de la caféine ainsi qu'au chocolat.
  • Viandes d'organes. De toutes les sources de protéines qui contiennent de la purine, les abats sont les plus abondants. Peu importe le type d'animal, qu'il s'agisse d'une vache, d'une chèvre, d'un porc ou d'un mouton, tous sont des sources riches en cet ingrédient. Vous devez les éviter.
  • Les viandes transformées : Ce point peut sembler redondant, mais il ne l'est pas. De nombreuses saucisses, hot-dogs et autres viandes transformées contiennent des "sous-produits de viande", qui sont souvent associés aux abats. Ces produits présentent quelques inconvénients. Ils sont riches en graisses saturées et en sodium. La teneur élevée en sodium peut provoquer des problèmes rénaux et entraîner une accumulation d'acide.
  • Mollusques et crustacés : Les crevettes, les crabes, les palourdes et autres coquillages contiennent beaucoup de purine. Certains d'entre eux ont une fraction de la quantité trouvée dans les abats. Il peut s'agir d'une question de préférence individuelle, car certaines personnes considèrent que les crustacés ne sont pas un déclencheur. Si vous voulez être prudent, ajoutez-les à votre liste des aliments que vous ne devez pas consommer.

Conclusion

Une fois que vous avez été diagnostiqué comme souffrant de la goutte, il est bon que vous parliez à votre médecin de votre régime alimentaire. Votre médecin peut vous orienter vers un nutritionniste pour s'assurer que votre alimentation est équilibrée. Informez votre médecin de toute condition médicale, ainsi que de tout médicament ou supplément que vous prenez. Les poussées peuvent être causées par certains médicaments et suppléments.