Skip to content Skip to sidebar Passer au pied de page

Quels sont les symptômes de la goutte au gros orteil ?

Vous voulez savoir quels sont les symptômes de la goutte au pied ? Lisez ici !

La goutte est une maladie qui provoque des périodes soudaines de douleur intense, de sensibilité, de rougeur, de température élevée et de gonflement dans certaines articulations. Elle affecte généralement une seule articulation à la fois, principalement celle du gros orteil. Elle peut également toucher d'autres articulations comme le genou, le talon, le pied, la main, le poignet et le coude. Elle affecte rarement les épaules, les hanches et la colonne vertébrale. Si vous souffrez de la goutte dans une articulation, cela ne signifie pas qu'elle se propagera aux autres articulations.

Dans de nombreux cas, c'est l'articulation à la base du gros orteil qui est à l'origine de l'attaque de goutte, comme nous l'avons vu, donnant la sensation d'être en feu car l'articulation affectée est chaude (comme si elle était en feu), gonflée et si sensible que même le poids des draps ou de la couverture ne peut être supporté. Mais quels sont les symptômes ?

Les symptômes typiques sont une douleur intense dans les articulations du pied et des orteils, accompagnée de rougeurs, de gonflements, de difficultés à bouger les articulations et parfois de tophi (dépôts de cristaux d'acide urique sous forme de nodules fermes et jaunâtres). Les symptômes apparaissent généralement soudainement et les crises de goutte sont souvent récurrentes.

Elle se manifeste par des épisodes soudains (crises) de douleur intense et de gonflement d'une articulation et constitue l'une des causes de l'arthrite aiguë. L'épisode aigu, sans traitement, dure plusieurs jours.

Ces épisodes ont tendance à se répéter et peuvent toucher n'importe quelle articulation lors de crises successives. L'articulation la plus fréquemment touchée est la première articulation métatarso-phalangienne du pied, mais elle peut également se manifester dans d'autres articulations du pied, des chevilles et, plus rarement, des genoux ou des poignets.

Parfois, les bourses synoviales ou les tendons peuvent s'enflammer, entraînant respectivement une bursite ou une ténosynovite. Si on laisse la maladie progresser, les crises peuvent ne pas se résorber complètement, affecter plusieurs articulations en même temps et limiter fortement la qualité de vie du patient.

Parfois, à un stade avancé, des accumulations palpables apparaissent sous la forme de nodules durs, appelés tophi. Parfois, des cristaux d'acide urique se déposent dans les reins, entraînant des épisodes de colique néphrétique.

Les symptômes de la goutte peuvent être intermittents, bien qu'il existe des moyens de les contrôler et aussi de prévenir les exacerbations. Comme nous l'avons dit, elle survient le plus souvent la nuit et certains des principaux symptômes sont :

  • Douleur articulaire sévère au gros orteil.
  • Gêne persistante : Après la disparition de la douleur interne, une gêne articulaire peut subsister. Cela peut durer quelques jours ou quelques semaines, et les crises suivantes sont également susceptibles de durer beaucoup plus longtemps et d'affecter d'autres articulations.
  • Rougeur et gonflement. Les articulations deviennent également enflées, sensibles, chaudes et rouges.
  • Incapacité fonctionnelle et amplitude de mouvement limitée. Au fur et à mesure que la goutte ou la crise de goutte progresse, il est très probable que la personne ne soit pas en mesure de bouger les articulations normalement.
  • Colique néphrétique.

Ce billet était-il utile ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note moyenne 4 / 5. Décompte des voix : 5

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à évaluer ce message.

Laissez un commentaire