Skip to content Skip to sidebar Passer au pied de page

Quelle aide pour votre Goutte au Pied ? 10+ Solutions qui peuvent vous aider

La goutte est un nom général pour une variété de conditions qui résultent d'une accumulation de cristaux d'acide urique dans les articulations. Cette accumulation affecte généralement les pieds. L'acide urique provient de la dégradation des purines présentes dans de nombreux aliments que nous consommons. Une anomalie dans la gestion de l'acide urique et la cristallisation de ces composés dans les articulations peuvent provoquer des crises d'arthrite douloureuses.

La goutte au pied est une forme particulière d'arthrite qui provoque des crises récurrentes de douleur intense dans une ou plusieurs articulations. Les crises de goutte durent généralement quelques jours, puis les symptômes disparaissent pendant plusieurs semaines. Toutes les articulations peuvent être touchées, mais le plus souvent, la maladie débute dans l'articulation située à la base du gros orteil. L'articulation devient alors rouge violacé et enflée.

Symptômes de la goutte dans le pied

Les crises aiguës de goutte se caractérisent par l'apparition rapide d'une douleur dans l'articulation touchée, suivie d'une chaleur, d'un gonflement, d'une coloration rougeâtre et d'une sensibilité marquée. Certaines personnes disent même avoir l'impression que la zone touchée est en feu. La petite articulation à la base du gros orteil est la zone la plus courante pour une crise.[1]

Les autres articulations qui peuvent être touchées sont les chevilles, les genoux, les poignets, les doigts et les coudes. Chez certaines personnes, la douleur aiguë est si intense que le moindre contact du drap du lit avec l'orteil provoque une douleur aiguë. Ces crises douloureuses disparaissent généralement en quelques heures ou quelques jours, avec ou sans médicaments. Dans de rares cas, une crise peut durer des semaines. La plupart des personnes atteintes de goutte auront des crises répétées au fil des ans.

Les stades de la goutte

Les symptômes et le traitement diffèrent selon le stade. Il existe quatre stades de la goutte :

  • hyperuricémie asymptomatique
  • goutte aiguë
  • goutte intermittente
  • goutte chronique
Hyperuricémie asymptomatique

L'hyperuricémie se produit lorsque vous avez trop d'acide urique dans le sang. Si vous ne présentez aucun autre symptôme, il s'agit d'une hyperuricémie asymptomatique.

Goutte aiguë

La goutte aiguë survient lorsque l'hyperuricémie entraîne la formation de cristaux d'acide urique dans l'une de vos articulations. Elle provoque une douleur et un gonflement importants. Votre articulation peut également être chaude. Les symptômes apparaissent soudainement et durent probablement de 3 à 10 jours. Vous pouvez subir plusieurs crises aiguës de goutte sur une période de plusieurs mois ou années.

Goutte intermittente

La goutte intermittente est la période entre les crises de goutte aiguë. Vous n'aurez aucun symptôme à ce stade.

Goutte chronique

La goutte chronique peut survenir si vous ne la traitez pas. Elle peut prendre 10 ans ou plus pour se développer. Au cours de cette phase, des nodules durs (tophi) se développent dans vos articulations ainsi que dans la peau et les tissus mous qui les entourent. Les tophi peuvent également se développer dans d'autres parties du corps, comme les oreilles. Ils peuvent causer des dommages permanents à vos articulations.[2]

Causes de la goutte au pied

La goutte est une maladie complexe. Elle peut être causée par une variété de facteurs. Certaines conditions, telles que des troubles sanguins et métaboliques, peuvent amener votre organisme à produire trop d'acide urique.[3] Une consommation excessive d'alcool peut également entraîner un excès d'acide urique.

Certains aliments peuvent également favoriser la goutte lorsque vous en consommez trop. Il s'agit notamment de :

  • fruits de mer
  • viande rouge
  • abats
  • jus sucré
  • sel

Vous pouvez également souffrir de la goutte si votre organisme n'excrète pas correctement l'acide urique. Si vous êtes déshydraté ou affamé, il peut être difficile pour votre corps d'excréter l'acide urique. Celui-ci s'accumule alors sous forme de dépôts dans vos articulations.[4]

Certaines maladies et affections, comme les problèmes rénaux ou thyroïdiens, peuvent également affecter la capacité de votre organisme à éliminer l'acide urique. Certains médicaments peuvent également rendre plus difficile l'élimination de l'acide urique par votre organisme. Il s'agit notamment des diurétiques et des médicaments fongiques immunosuppresseurs.[5]

Voir ici : Causes de la goutte.

Facteurs de risque

L'obésité, la prise de poids excessive, surtout chez les jeunes, la consommation modérée à importante d'alcool, l'hypertension artérielle et une fonction rénale anormale font partie des facteurs de risque de développer la goutte. Certains médicaments et certaines maladies peuvent également provoquer des taux élevés d'acide urique. En outre, on observe une prévalence accrue de taux anormalement bas d'hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie) chez les patients atteints de goutte.

Diagnostic de l'arthrite goutteuse

La goutte est envisagée lorsqu'un patient rapporte des antécédents de crises répétées d'arthrite douloureuse, en particulier à la base des orteils ou dans les chevilles et les genoux. Le test le plus fiable pour la goutte est la détection de cristaux d'acide urique dans le liquide articulaire obtenu par aspiration. Cette procédure est réalisée sous anesthésie locale topique. En utilisant une technique stérile, le liquide est retiré (aspiré) de l'articulation enflammée à l'aide d'une seringue et d'une aiguille.[5]

Cependant, un bilan sanguin complet, des radiographies et une évaluation globale de l'état de santé du patient constituent la première ligne d'évaluation de la goutte.

Traitement de la goutte au pied

Le plan de traitement prescrit par votre podologue dépendra du stade et de la gravité de votre goutte. Médicaments souvent prescrits :

  • colchicine (médicament oral) pour réduire la douleur dans votre articulation
  • des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l'ibuprofène ou le naproxène, pour réduire l'inflammation et la douleur dans votre articulation
  • des corticostéroïdes, comme la prednisone, pour réduire l'inflammation et la douleur dans votre articulation
  • des médicaments pour réduire la production d'acide urique dans votre organisme, comme l'allopurinol
  • des médicaments pour aider votre corps à éliminer l'acide urique, comme le probénécide

En plus des médicaments, votre podologue peut vous recommander de modifier votre mode de vie pour vous aider à gérer vos symptômes et à réduire le risque de futures crises de goutte. Par exemple, il peut vous encourager à :

  • adaptez votre régime alimentaire
  • réduisez votre consommation d'alcool
  • perdre du poids
  • arrêter de fumer
  • Des injections intra-articulaires de cortisone peuvent être effectuées pour réduire les symptômes chroniques de la goutte.

Les remèdes maison pour la goutte au pied incluent RICE : Rest, Ice, Compression and Elevation, ainsi que des remèdes naturels et des médicaments courants.[6]

Curcumine et Boswellia pour la goutte

Régime de la goutte au pied

Le régime spécial goutte vise à réduire le taux d'acide urique pour atténuer les crises de douleurs articulaires. Ce régime est :

  • Réduire la consommation d'aliments riches en purine au profit d'aliments pauvres en purine ;
  • Reconstituer la vitamine C ;
  • Atteindre et maintenir un poids sain ;
  • Évitez les graisses saturées et le sirop de glucose-fructose ;
  • Limiter la consommation d'alcool.

En effet, pour diminuer votre taux d'acide urique en cas de goutte, il est facile de choisir des aliments pauvres en purines et de les inclure dans votre alimentation. En fait, en ajoutant un bon apport en vitamine C, en oméga-3 et en aliments protecteurs, vous avez beaucoup plus de chances d'éloigner les crises de goutte et donc d'avoir une meilleure qualité de vie.[7]

Vous devez veiller à privilégier les aliments pauvres en purines pendant les repas. Cela permettra de prévenir les crises et de réduire les symptômes de la goutte.

Il existe certains aliments qui sont les meilleurs pour la goutte. Certaines études ont montré que les produits laitiers à faible teneur en matières grasses, les fruits, les légumes, les noix et tous les aliments riches en oméga-3 peuvent contribuer à réduire le risque de goutte.[8]

Il est également recommandé de répartir les apports en protéines, glucides et lipides tout au long de la journée en prenant 3 repas équilibrés et des collations si nécessaire.[9]

Remèdes maison pour la goutte

goutte au pied  goutte au pied

La goutte : Qu'est-ce qui aide rapidement ?

Vous voulez savoir ce qui aide rapidement la goutte au pied ? La réponse est simple :

  • Prendre un anti-inflammatoire ou de la colchicine pour soulager la douleur.
  • Application locale de glace
  • Reste de l'articulation affectée
  • Buvez 2 à 3 litres d'eau par jour.
  • Injection de corticostéroïdes ou ponction articulaire
  • Mangez moins d'aliments riches en protéines animales (en particulier la viande rouge et les abats).
  • Mangez plus de produits laitiers et de légumes
  • Une perte de poids progressive et équilibrée

Lire la suite : La goutte : Qu'est-ce qui aide rapidement ?

L'orteil de la goutte : Frais ou chaud ?

Le premier traitement d'urgence que vous pouvez utiliser pour soulager la douleur est de placer une poche de glace sur l'articulation douloureuse. Couvrez la poche de glace avec un tissu propre avant de l'appliquer sur l'articulation. Cela permet d'éviter la sensation de brûlure associée au froid. La thérapie par le froid a un effet analgésique sur la douleur. Laissez la poche en place pendant 10 minutes, 3 à 4 fois par jour. Séchez bien l'articulation après chaque application.

En effet, il est conseillé d'appliquer du froid plutôt que du chaud, car la chaleur aggrave les symptômes. Toutefois, lorsque l'inflammation s'atténue, vous pouvez appliquer des compresses chaudes sur votre pied.

La glace est normalement utilisée pour :

  • Soulager temporairement la douleur
  • Réduire le flux sanguin autour de la zone à problème
  • Réduire le gonflement

Si elle est utilisée correctement, la chaleur peut :

  • Rétablissement de l'amplitude de mouvement de vos orteils et de votre pied
  • Soulager la douleur causée par les séquelles de l'attaque.
  • Calme les spasmes musculaires

L'application de chaleur soulage la douleur et la raideur en détendant les muscles endoloris et en stimulant la circulation sanguine dans la zone affectée. Cependant, il a été suggéré que la chaleur peut exacerber les symptômes lorsque l'articulation est déjà enflammée.

Le froid provoque une constriction des vaisseaux sanguins et bloque les impulsions nerveuses dans l'articulation, ce qui entraîne un engourdissement de la zone douloureuse. L'application d'une poche de glace ou d'une compresse froide soulage l'inflammation et serait donc la méthode de choix lorsque l'articulation est enflammée.

Quelle est la durée d'une crise de goutte au pied ?

Une crise de goutte dure plusieurs jours et se répète toutes les quelques semaines à plusieurs années. Elle se manifeste par une douleur soudaine, intense et pulsatile dans une articulation. La crise survient surtout la nuit. Il faut savoir que les articulations des extrémités des membres sont plus sensibles que les autres. En effet, elles sont plus froides et le froid peut provoquer la transformation de l'acide urique en cristaux.

Lorsque les microcristaux d'acide urique dissous dans le sang, et donc présents dans tous les tissus, sont en trop forte concentration et que les conditions locales sont favorables (notamment une acidité locale suffisante du milieu), ils précipitent. Dans une articulation, cette précipitation entraîne une inflammation locale responsable de la crise de goutte. Celle-ci touche préférentiellement l'articulation du gros orteil (voir figure 1), mais aussi toutes les articulations du pied, de la main, du coude ou du genou. Les autres articulations sont plus rarement touchées.

La crise commence soudainement, avec une douleur souvent intense, qui peut réveiller le patient endormi. Le gros orteil (le plus souvent touché) est rouge, chaud et gonflé. La douleur est pulsatile. La crise dure de quelques jours à quelques semaines (les premières crises sont plus courtes et souvent moins intenses que les suivantes).

Habituellement, surtout lors des premières crises, une seule articulation est touchée. Plus tard, plusieurs articulations peuvent être touchées, voire les tendons (tendinite goutteuse) ou les bourses périarticulaires (bursite goutteuse).

Le point le plus caractéristique est que la crise de goutte va disparaître d'elle-même, sans aucun traitement et tout va rentrer dans l'ordre sans aucune séquelle... jusqu'à la prochaine crise. Pendant plusieurs années, le goutteux aura une crise de temps en temps (tous les un à deux ans), puis les crises se rapprocheront, mais toujours, l'intervalle entre deux crises est normal. C'est la phase aiguë de la goutte.

Mais avec les années, non seulement les crises sont plus fréquentes, mais la période entre deux crises n'est plus tout à fait normale, les douleurs articulaires persistent, l'articulation se déforme (la radiographie le montre parfaitement) et finit par être détruite, donnant des douleurs moins intenses mais permanentes. Les dégâts sont désormais chroniques et on parle de goutte chronique. A ce stade, atteint après des années de phase aiguë, les dépôts d'acide urique dans les tissus sont importants (on parle de tophus goutteux), parfois visibles sous la peau. Les dépôts les plus dangereux sont ceux du rein, qui finit par ne plus fonctionner correctement, entraînant une insuffisance rénale et son traitement ultime : la dialyse rénale.

Comment puis-je savoir si j'ai la goutte au pied ?

La goutte se manifeste par la survenue de poussées articulaires inflammatoires appelées " crises de goutte ". Le diagnostic clinique peut être complété par des examens complémentaires. Pour de nombreuses personnes, la première crise de goutte survient à la base du gros orteil. Ensuite, les crises de goutte peuvent survenir dans n'importe quelle articulation, mais ce sont les articulations des membres inférieurs - genoux, chevilles et pieds - qui sont le plus souvent touchées.

Les premières crises disparaissent généralement dans les trois à dix jours, mais elles peuvent revenir et durer plus longtemps si elles ne sont pas traitées. La plupart des personnes auront une deuxième crise dans l'année qui suit. Avec le temps, les crises peuvent devenir plus fréquentes, plus longues et toucher davantage d'articulations. Les crises de goutte récurrentes peuvent provoquer des lésions articulaires permanentes. Un diagnostic et un traitement précoces sont donc essentiels.

Lire la suite : Comment puis-je savoir si j'ai la goutte au pied ?

Quels sont les symptômes de la goutte au pied ?

Les symptômes de la goutte au pied sont forts. La goutte peut provoquer une douleur soudaine et intense dans une ou plusieurs articulations. A noter que le plus souvent, ces douleurs surviennent la nuit. Ainsi, le simple contact des draps peut devenir insupportable. L'articulation apparaît rouge et gonflée, et la douleur peut être accompagnée de fièvre et de frissons. Dans 70% des premières crises de goutte, c'est le gros orteil qui est touché. Cependant, la cheville, le poignet, la main, le genou ou le coude peuvent également être touchés.

Une crise de goutte se manifeste également par un gonflement ou une rougeur de la zone affectée. Une grande sensation de froid sur l'articulation touchée est ressentie par le sujet. Rarement, des douleurs articulaires généralisées accompagnées d'un malaise général peuvent apparaître. Des fièvres allant jusqu'à 39°C et des frissons peuvent également apparaître.

Lire la suite : Quels sont les symptômes de la goutte au pied ?

Comment traiter la goutte au pied ?

Pour soigner la goutte au pied, le repos est le remède idéal pour guérir la crise de goutte. En effet, il est conseillé de rester calme autant que possible et de se reposer tant que la douleur ne s'est pas atténuée. Par ailleurs, il est déconseillé de couvrir les zones douloureuses. Il est également conseillé d'appliquer une poche de glace sur les articulations touchées, de suivre un régime alimentaire correct et de s'hydrater. La goutte peut évoluer en touchant plusieurs articulations et entraîner des complications rénales si elle n'est pas bien traitée.

Mais il faut distinguer deux étapes différentes du traitement de la goutte : le traitement de la crise et le traitement de l'hyperuricémie.

Le traitement de la crise de goutte associe le repos de l'articulation atteinte (au lit, donc, pour une articulation du pied) et donc un arrêt de travail jusqu'à la disparition de la crise, à des mesures contre la douleur : vessie de glace sur l'articulation associée à des antalgiques (soit la traditionnelle colchicine, soit des anti-inflammatoires non stéroïdiens).

Le traitement de l'hyperuricémie consiste en une hypo-uricémie, le traitement de base de la goutte. Si l'uricémie est ramenée à la normale, les crises de goutte disparaissent. Il est donc entendu que si ce traitement de base est mis en œuvre au stade de la goutte aiguë, le patient est guéri (au prix impératif de la prise quotidienne du médicament), mais que s'il est administré au stade de la goutte chronique, la goutte n'évoluera plus mais les lésions articulaires déjà survenues ne seront pas réversibles.

En pratique, un traitement hypouricémiant n'est recommandé que lorsque le nombre de crises est supérieur à une par an. Ce traitement doit toujours être débuté à distance d'une crise et sous couvert d'anti-inflammatoires ou de colchicine pendant quelques mois (sinon, il y a un risque de déclencher une nouvelle crise).

On utilise différents types de médicaments hypouricémiants : ceux qui réduisent la production d'acide urique (dont le classique allopurinol), ou ceux qui augmentent l'élimination rénale de l'acide urique (uricosuriques), selon le mécanisme. Le but du traitement est de supprimer les crises, de ramener le taux d'acide urique en dessous de 60 mg/litre (d'où la nécessité de contrôler périodiquement ce taux pour adapter les doses du médicament si nécessaire).

D'un point de vue diététique, il faut éviter les produits qui font monter l'acide urique : aliments (abats, crustacés notamment) et boissons (vins cuits, alcools forts, bière même sans alcool et surtout sodas) et recommander ceux qui le font baisser (lait et produits laitiers, fruits contenant de la vitamine C : orange, pamplemousse, cerises).

La goutte au pied disparaît-elle d'elle-même ?

Une crise de goutte peut durer une à deux semaines, puis disparaître d'elle-même, sans aucun traitement, et tout peut revenir à la normale sans aucune séquelle. Mais cela ne dure que jusqu'à la prochaine crise. Pendant plusieurs années, le goutteux aura une crise de temps en temps (tous les un à deux ans), puis les crises se rapprocheront les unes des autres. C'est la phase aiguë de la goutte. 

Quelle est la principale cause de la goutte au pied ?

La podagre est une forme de goutte qui affecte les articulations du pied ou des orteils et se traduit par des épisodes ou des crises inflammatoires aigus et douloureux. L'inflammation est causée par un excès d'acide urique qui forme de petits cristaux dans et autour des articulations. La présence d'acide urique dans l'organisme augmente avec la consommation de certains aliments (notamment les fruits de mer, la viande rouge ou les abats tels que le foie ou les reins) et d'alcool. Les principaux symptômes de la goutte sont le gonflement, la sensibilité et la rougeur de l'articulation. La goutte touche principalement les personnes de plus de 30 ans et les hommes plus souvent que les femmes.

Les symptômes typiques sont une douleur intense dans les articulations du pied et des orteils, accompagnée de rougeurs, de gonflements, de difficultés à bouger les articulations et parfois de tophi (dépôts de cristaux d'acide urique sous forme de nodules fermes et jaunâtres). Les symptômes apparaissent généralement soudainement et les crises de goutte sont souvent récurrentes.

La douleur et le gonflement pendant une crise de goutte sont contrôlés par des anti-inflammatoires et des analgésiques (comme l'ibuprofène, le paracétamol ou la colchicine). Des changements dans le mode de vie, tels que la perte de poids, le maintien d'une alimentation saine et la pratique régulière d'exercices, peuvent également aider à gérer la goutte.

Quel est le meilleur soulagement de la douleur pour la goutte au pied ?

  • Buvez de l'eau pour rester hydraté.
  • Ne buvez pas d'alcool et ne mangez pas d'aliments riches en purines.
  • Soulagez l'articulation. Par exemple, essayez de marcher avec une canne.
  • Surélevez votre pied.
  • Appliquez un pack froid pour garder l'articulation au frais.
  • Trouvez des moyens de soulager la tension causée par la douleur, comme la respiration profonde et la méditation.
  • Prenez des remèdes maison comme la curcumine, la boswellia, le jus de cerise,...
  • Prendre des médicaments, tels que les AINS, la colchicine et les corticostéroïdes.

Combien de temps la goutte dure-t-elle sur le pied ?

Pendant une crise de goutte, une douleur, un gonflement et/ou une rougeur apparaissent dans l'articulation touchée. La durée des crises de goutte est variable : certaines ne durent que quelques heures, d'autres plusieurs jours. Parfois, les personnes souffrant de goutte aiguë n'ont des crises qu'une ou deux fois par an.

Si la crise est très aiguë, elle peut durer de 3 à 10 jours en moyenne. La goutte chronique survient plus souvent, mais peut être moins grave.

Qu'est-ce que l'arthrite goutteuse ?

L'arthrite goutteuse est une affection douloureuse qui se manifeste par un gonflement des articulations, en raison d'un excès de cristaux dans la circulation sanguine qui se cristallisent dans les articulations, provoquant des douleurs et rendant la liberté de mouvement extrêmement difficile pendant une poussée de goutte.

Vous êtes allé chez le médecin et vous avez essayé toutes sortes de médicaments, mais rien ne semble fonctionner correctement contre la goutte. Heureusement, la goutte peut être facilement soignée à l'aide de remèdes naturels. La meilleure nouvelle est que vous pouvez traiter la goutte chez vous. La meilleure nouvelle est que cela peut commencer à vous aider dès aujourd'hui.

Comment combattre la goutte à la maison ?

Modifiez votre alimentation quotidienne. Évitez les aliments qui produisent de la purine et de l'acide urique, comme par exemple toutes les viandes, les fruits de mer et les œufs, le sucre, le thé, l'espresso, la farine blanche et ses dérivés, ainsi que tous les aliments frits, en conserve et transformés. Mangez plutôt des fruits, des légumes naturels et féculents, des céréales complètes et des produits laitiers sans matières grasses ou à faible teneur en matières grasses. Ne consommez pas d'alcool, mais buvez beaucoup d'eau purifiée, car elle aide vraiment à éliminer l'acide urique excédentaire.

Qu'est-ce qui peut aider à lutter contre les symptômes de la goutte ?

Prenez 3 000 milligrammes de luzerne par jour sous forme de gélules ou de comprimés pour traiter la goutte. La luzerne est une excellente source de minéraux et d'autres nutriments qui aident à neutraliser et à réduire les niveaux de cristaux dans le sang.

L'utilisation de traitements à base de plantes bénéfiques, comme par exemple la myrtille, la griffe du diable, le yucca, l'achillée, la scutellaire, le genévrier, la camomille, le curcuma, la boswellia et la bardane peuvent également constituer des alternatives plus saines pour réduire votre risque d'avoir la goutte.

Quel est le remède maison efficace contre la douleur de la goutte ?

Mélangez le vinaigre de cidre de pomme et le miel, à raison de deux cuillerées de chaque dans une tasse d'eau de huit onces, et buvez au moment des repas. Ce mélange peut vous aider à soulager certaines de vos douleurs. Le meilleur vinaigre de cidre de pomme à utiliser est le vinaigre biologique, que l'on trouve dans les magasins de produits naturels ou les magasins spécialisés, car il est encore plus purifié et donne de meilleurs résultats.

Que consommer dans son alimentation contre la goutte ?

Appliquez de la poudre de cayenne (capsicum), mélangée à une quantité suffisante d'huile de gaulthérie pour obtenir une pâte, sur les sites web affectés pour soulager la douleur et l'inflammation. En général, ne vous frottez pas les yeux involontairement lorsque vous appliquez ce mélange.

Mangez des cerises ou buvez un verre de jus de cerise non sucré par jour pour réduire votre taux d'acide urique et vous débarrasser normalement de l'inconfort de la goutte.

La griffe du diable et le curcuma peuvent-ils combattre la douleur de la goutte ?

La griffe du diable est un remède naturel contre la goutte. Elle a également des propriétés anti-douleur. Elle est également connue pour favoriser l'élimination des acides uriques de l'organisme, ce qui peut contribuer à réduire les crises de goutte et à prévenir leur récurrence.

Le curcuma est une épice courante utilisée dans de nombreuses méthodes de cuisson. Il inhibe également la synthèse des prostaglandines, qui sont impliquées dans la douleur. Il fonctionne de la même manière que l'aspirine ou l'ibuprofène, mais à un niveau inférieur. Si la dose est suffisamment élevée, le curcuma peut stimuler les glandes surrénales pour qu'elles libèrent des cortisones naturelles. Cela permet de réduire rapidement l'inflammation et la douleur.

Pourquoi consommer plus de broméline et de quercétine ?

Ces substances peuvent être utilisées conjointement. La quercétine, une substance anti-inflammatoire, peut inhiber la xantine oxydase. Cela permet à l'organisme de produire moins d'acide urique. On la trouve dans les suppléments, les oignons et la pastèque, les baies de sureau, les légumes à feuilles vertes, le pamplemousse rose, la pastèque et les suppléments.

On la trouve également dans le jus de sureau, le thé vert, le thé noir et le thé vert. La broméline est l'ingrédient actif de l'ananas et peut être achetée sous forme de complément alimentaire.

Comment combattre les symptômes de la goutte ?

Le yucca est un purificateur sanguin qui aide à réduire la douleur de la goutte ou de l'arthrite. Il aide à prévenir la goutte en réduisant l'accumulation de toxines. Il peut également contribuer à réduire l'inflammation des articulations et les dépôts de minéraux inorganiques.

Le traitement de la goutte ne dépend pas seulement de ce que vous mangez, mais aussi de votre mode de vie. L'exercice est tout aussi important pour traiter la goutte naturellement que les herbes et autres traitements. Avant d'essayer tout remède naturel, consultez votre médecin.

Sources

Goutte

Goutte

Springer Science & Business Media. 2012

Goutte : Basic Science and Clinical Practice est un texte complet et bien documenté qui couvre tous les aspects importants de la goutte, y compris sa génétique, sa physiopathologie, son diagnostic et sa gestion. La goutte est probablement la maladie rhumatismale la plus courante après l'arthrose et devient de plus en plus fréquente avec la prévalence du syndrome métabolique aux États-Unis et dans de nombreux autres pays. Seuls environ 10% des patients souffrant de goutte sont traités par des rhumatologues et cela conduit souvent à une...

Comprendre la goutte

Comprendre la goutte

Publications sur la vie saine. 2014

Une gestion efficace de la goutte est possible ! La goutte est une maladie chronique, douloureuse et dégénérative des articulations et l'une des affections arthritiques inflammatoires les plus courantes. Mais le soulagement est à portée de main ! Comprendre la goutte examine les causes, les symptômes et les traitements de cette maladie débilitante et identifie les personnes à risque. Voici les informations essentielles sur les tests, le diagnostic et les complications que peuvent entraîner les crises non traitées. Avec une revue des médicaments utilisés pour gérer...

Goutte

Goutte

Oxford University Press. 2016

La goutte est devenue de plus en plus répandue ces dernières années et constitue désormais la forme la plus courante d'arthrite inflammatoire. Au cours de la dernière décennie, notre compréhension de la biologie fondamentale de la goutte s'est considérablement améliorée et des avancées majeures dans le domaine thérapeutique ont permis de mettre au point des traitements efficaces pour les crises aiguës et la prévention à long terme, offrant ainsi aux cliniciens des options thérapeutiques efficaces pour leurs patients. Faisant partie de la série Oxford Rheumatology Library, Gout fournit un résumé actualisé...

  1. David F. & Kiven M., Review on food and its importance for human health, American Journal of Clinical Nutrition, [online] 13(2), pp.36-47. doi:10.1006/s14034-011-3647-3.
  2. Querremeld T., "RA : inflammation and bone loss", Journal of research in medical sciences, EMBE reports, [online] 22(5). doi:12.15253/embe.231946762.
  3. Dytall Q. & Arguetta Y., (2012), Long-chain omega-3 fatty acids and healh : a review of the independent and shared effects of EPA, DPA and DHA. Pain Management Medications, [online] 40(15), pp.126-132. doi:12.1121/imj.14052.
  4. Venttural T., (1997), A Balanced Approach for Chronic Pain, Cell Death & Disease, [en ligne] 9(5). doi:9.1048/s42418-021-02792-2.
  5. Argueta H., (2015), What killer for inflammatory rheumatoid arthritis synovial fibroblasts ?, Frontiers in Pharmacology, [online] 22. doi:9.1027/erm.2015.3.
  6. Robert F., (2000), "Efficacy of Turmeric Extracts and Curcumin for Alleviating the Symptoms", Pain and Frontiers in Aging Neuroscience, [online] 10(5), p.e0221129. doi:11.1372/journal.pone.0301118.
  7. Kevin P. (2016), " A Meta-Analysis of the Analgesic Effects of Omega-3 Polyunsaturated Fatty Acid ", Supplementation for Inflammatory Joint Pain, [en ligne] 10. doi:11.3488/sijp.2016.00541.
  8. Satista R., (2021), "Icariin Ameliorates Lower Back Pain in Rats via Suppressing the Secretion of Cytokine-Induced Neutrophil Chemoatractant-1", Facteur de soulagement, [en ligne] 156(50-55). doi:12.4514/rf.2011.w32054.
  9. Queremel, D.A. et Davis, D.D. (2022). Médicaments pour le traitement de la douleur. [en ligne] Nih.gov. |  Site de l'éditeur

5 Commentaires

  • Louise
    Posté sur 30. août 2022 à l'adresse 17:44

    Ces informations me sont très utiles car je souffre de la goutte depuis un an. Excellente information que j'ai trouvée ici pour pouvoir combattre cette maladie !

  • Alessa
    Posté sur 1. septembre 2022 à l'adresse 12:38

    Je souffre de la goutte depuis plusieurs années et la douleur est si désespérante. J'adore ces informations, elles sont très utiles en ce moment !

  • Kai
    Posté sur 6. septembre 2022 à l'adresse 19:57

    Excellentes informations sur la goutte. Lorsque vous en souffrez, vous pensez parfois que rien ne peut vous aider, mais j'ai trouvé plusieurs options ici. J'ai adoré !

  • Emily
    Posté sur 2. novembre 2022 à l'adresse 16:51

    Je ne savais pas que mon surpoids avait également une incidence sur la goutte dans mon pied. Je viens d'apprendre que grâce à ces informations, en fait je dois faire plusieurs changements dans ma vie pour trouver un soulagement à ces douleurs. Je vais suivre ces conseils simples en espérant trouver une solution contre la goutte.

  • Felipe
    Posté sur 25. avril 2023 à l'adresse 21:12

    Ma grand-mère souffre de la goutte. Cet article m'a permis de mieux comprendre le fonctionnement de la goutte dans le corps. Je peux maintenant aider ma grand-mère ! Merci.

Laissez un commentaire